J'ai longuement reflechi - je traduis, j'interprète, je reinterprète ou je réécris l'article en français.
Le fait est que j'aime traduire. (Des textes que j'aime, bien évidemment:))
Mais j'aime aussi reinterprèter et déjouer....

Bref.... J'aime énormément mon travail, je m'y épanouis, j'y revis, je me s'y suis retrouvée... Et pourtant là, je suis en arrêt. Non pas parce que je serais très malade, non... c'est mon corps qui me chuchotait depuis un moment "arrête toi un petit peu, arrête de courir..." je ne l'ai pas vraiment écouté jusqu'au jour où il a tapé du pied et m'a forcé la main de m'assoir... Perplexe, je suis. Je le voulais, je le voulais pas ... mais j'avais certainement besoin d'un coup de pied pour y voir plus clair.
Une question de priorités. Sacrée question!!!!!
Là, je vais y réfléchir un peu plus sur quoi et comment. Les femmes mettent bien plus souvent la famille en nr 1?!... Euh... oui, c'est un fait. Et j'avoue que je n'y vois rien ni de positif ni de négatif. C'est comme ça. C'est la nature et les statistiques. Dans la vie il faut un équilibre. Aussi fragile soit-il...

Donc... suis un peu beaucoup éloignée de mon article d'origine mais c'est normal, vous savez, le letton, le français, chacun sa perception des choses et chaque langue a ses prédilections :)
Donc, donc, tout ça pour dire que si je pouvais écrire des articles sur mon blog sans passer par un clavier... :) ça ne serait plus internet .... certes, mais je ne cherche pas particulièrement un terrain d'entente avec eux... j'en utilise, j'en abuse des fois, je m'amuse mais ça n'a jamais dépassé certaines limites... dommage car ça m'aurait certainement servi...
...
Depuis un an ma vie a été... des vraies montagnes russes (américaines, en letton ;))... mais je ne m'en plaindrais jamais... je sais bien que dans la vie tout se paye, une vie monotone ne mènera jamais très haut, la prise des risques font partie d'une vie qui a du goût....
J'ai tout pour: un homme qui sait me poser de vrais challenges, des enfants qui me font grandir, un job qui m’a fait me découvrir de façon surprenante, des amis extraordinaires....
¨¨¨¨¨¨¨¨

Ok, le traducteur n’a pas été à la hauteur, le photographe ne s’est pas présenté MAIS les enfants sont au lit, l’avion tant attendu a fini par atterrir donc, je vous dis - uz drizu! :)